Accueil / deux / Nigéria: Obasanjo, plus riche que lorsqu’il était président

Nigéria: Obasanjo, plus riche que lorsqu’il était président

Partagez ceci :

À 82 ans, l’ancien dirigeant nigérian n’a rien perdu du sens des affaires. Si Olusegun Obasanjo ne reçoit pas de sollicitation pour jouer son rôle de médiateur reconnu des crises du continent, il se terre dans son fief : Abeokuta, la plus grande ville de l’État d’Ogun. Car, l’homme déteste Abuja et il a horreur de Lagos, la capitale économique du Nigéria. Fermier, hôtelier et promoteur immobilier, « Baba » affirmait récemment dans les colonnes de Jeune Afrique que ses exploitations lui rapportent 250 000 dollars (plus de 183 000 euros) par jour.

Il demeure le premier président nigérian à avoir quitté de son plein gré ses fonctions suprêmes et à avoir rendu volontairement le pouvoir aux civils.

Obassandjo devient une première fois chef de l’État de 1976 à 1979 au sein du gouvernement militaire fédéral puis, revenu à la vie civile, il est élu président de la République pour deux mandats successifs, de 1999 à 2007.

D’emblée, rapporte Jeune Afrique, il annonce qu’il va se consacrer à sa vraie passion : l’agriculture. Dans sa ferme d’Otta, il élève des poulets, des autruches et des cochons.

Fervent partisan du capitalisme et fasciné par l’esprit d’entreprise made in America, il a largement privatisé l’économie pendant ses deux mandats suivants, de 1999 à 2007. Et la fortune des Nigérians les plus riches a considérablement augmenté.

Dans un dossier exclusif, le magazine panafricain informe que Obasanjo possède par ailleurs le Green Legacy Resort, l’un des plus beaux hôtels d’Abeokuta (120 euros la nuit minimum), qui accueille régulièrement des conférences et des séminaires.

Dans la capitale de cette région, où il est né, il a également acquis une vaste propriété qui en domine la plus belle colline, Hill Top.

Surnommé Baba (« le père »), Obasanjo est toujours à l’affût d’une bonne affaire immobilière dans sa région natale.

« Il contacte régulièrement le gouverneur de l’État pour savoir s’il ne pourrait pas acheter à bon prix telle ou telle parcelle », s’agace l’un des proches de l’élu.

Un musée consacré à sa vie

« Baba » a inauguré en 2017 sa bibliothèque présidentielle, la « première en Afrique ».

En mars, à l’occasion de son anniversaire, il a ouvert un musée consacré à sa vie et à son œuvre qui a coûté plusieurs millions de dollars. Ce projet a notamment été financé par des amis milliardaires, dont Aliko Dangote.

L’ancien chef d’État et l’homme le plus riche d’Afrique sont très liés depuis plus de trente ans.

« Obasanjo a énormément aidé Dangote à devenir riche et puissant », note un homme d’affaires lagotien. Il ajoute : « Dangote sait tout ce qu’il doit à Obasanjo et ne lui refuse pas grand-chose. »

Outre le musée, la bibliothèque présidentielle regroupe de superbes salles de conférences, des restaurants, une piscine, un parc, des terrains de squash et de tennis.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »