Home / deux / P-Square: une affaire d’exploitation d’image divise Peter et Paul

P-Square: une affaire d’exploitation d’image divise Peter et Paul

Partagez ceci :

Les frères jumeaux du groupe P-Square sont loin de se réconcilier. L’un serait allé à menacer son frère de le traduire devant les tribunaux. Et ce, pour des raisons de droits d’images, informe Béninwebtv.

Notre source renseigne que Peter veut traduire son frère jumeau, Paul en justice.

Pour cause, il accuse son frère d’avoir utilisé une photo sur laquelle ils apparaissent tous les deux, pour la promotion de son concert en Angola.

Il faut souligner que les deux membres du groupe P-Square ont décidé d’évoluer en solo, chacun de son côté.

Peter Okoyé, très remonté contre son frère Paul, n’a pas manqué de réagir sur les réseaux sociaux, via son compte Twitter et instagram.

Ce dernier qui est actuellement en concert en Ethiopie, a exprimé son mécontentement et a menacé de poursuivre les promoteurs et les organisateurs du concert de Paul en justice. 

’’Ils avaient donc besoin de ma photo pour vendre leur spectacle en Angola. Ce promoteur aura bientôt des nouvelles de mes avocats. Vous m’avez cherché des problèmes ‘’, a déclaré Peter tout en rassurant le peuple éthiopien relativement à son concert. 

« Mon cher peuple d’Addis-Abeba, je viens d’arriver. Pas besoin de paniquer, je suis là ! »

Pour Peter, il est inconvenable que son image soit utilisée sur les supports d’un événement alors qu’il n’y est pas convié, écrit le site.  

«C’est la raison pour laquelle je dois mettre les choses au clair. Je ne peux pas vous dire à quoi j’ai dû faire face ces deux derniers jours. Mon équipe est accusée d’avoir programmé deux spectacles, les promoteurs paniquent, les fans angolais disent qu’ils attendent avec impatience ma prestation à Luanda en Angola », a-t-il soutenu sans tenir compte du fait que son frère jumeau, Paul Okoye sera bien à cet événement en Angola.

Faut-il le relever, malgré les multiples appels à la réconciliation Paul tient toujours à son projet de poursuite judiciaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »