Accueil / Africa top success / Tanzanie: les mésaventures de Kizz Daniel, l’auteur du tube ‘Buga’

Tanzanie: les mésaventures de Kizz Daniel, l’auteur du tube ‘Buga’

Partagez ceci :

Sale temps pour Kizz Daniel à Dar-es-Salam, en Tanzanie. L’auteur du tube planétaire ‘Buga’ a été interpellé par la police, alors qu’il devait offrir un show à ses nombreux fans.

Il est sans conteste l’un des artistes les plus talentueux et les plus en vogue de sa génération. Kizz Daniel, déjà populaire pour ses suaves sonorités, a été davantage propulsé sur la scène musicale mondiale grâce à son dernier morceau ‘Buga‘ qui a su arracher même des chefs d’État à leur fauteuil présidentiel pour esquisser quelques pas de danse. Pas donc étonnant qu’en Tanzanie, l’annonce d’un concert de l’artiste nigérian déchaine les passions et fasse vibrer les instincts.

Le 7 août donc, Kizz Daniel devait prester dans la capitale tanzanienne. Sauf que les choses se passeront pas comme prévu. Au grand dam des fanatiques qui se sont déchainés contre leur idole. La police s’est mêlée à l’affaire, l’artiste étant accusé de n’avoir pas respecté son contrat avec les organisateurs du concert qui affirment lui avoir versé la bagatelle de 60 000 dollars.

Après quelques heures en garde à vue, Kizz Daniel a présenté ses excuses à fans, à qui il assure que ce qui s’est passé n’était pas un manque de respect à leur égard. « Je veux m’excuser… Les gens se déchaînaient déjà… les fans se déchaînaient, ce qui, je le sais, était par amour. Donc, pas de manque de respect envers les fans… Je ne voulais pas manquer de respect aux fans. Ce n’était jamais intentionnel« , a expliqué l’artiste devant la presse.

Revenant sur ce désagrément, Kizz Daniel a expliqué que c’était dû à un problème de vol. Il a raté l’avion qui devait l’amener à Dar-es-Salam. « (…) Nous sommes arrivés à l’hôtel à 21 heures et avons envoyé mon groupe dans la salle pour s’entraîner. Malheureusement, le groupe a échoué car les fans étaient déjà entrés dans la salle (…) J’ai essayé de contacter les designers ici pour obtenir des vêtements. Quand j’ai décidé de quitter la salle, on m’a dit que c’était déjà dangereux. Les fans se sont fâchés… Nous avons convenu avec les organisateurs que nous nous excuserons auprès des fans et organiserons un autre spectacle… Le deuxième jour, la nouvelle s’est répandue et la police m’a suivi jusqu’à l’hôtel, non pas pour m’arrêter mais pour m’interroger sur ce qui s’était passé« , a-t-il poursuivi avant de promettre un show gratuit à ses fans.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »