Accueil / Pays / Afrique de l’Est / Présidentielle au Kenya : « Ils ont fait pression sur moi pour trafiquer les résultats », Wafula Chebukati

Présidentielle au Kenya : « Ils ont fait pression sur moi pour trafiquer les résultats », Wafula Chebukati

Partagez ceci :

Au Kenya, c’est le grand déballage au sein de la Commission électorale. Alors que l’opposant Raila Ondiga et sa coalition continuent de contester la victoire du vice-président sortant William Ruto, crédité de 50, 49% des voix, le président de la commission Wafula Chebukati est revenu mercredi sur les tentatives de manipulation des chiffres par les quatre commissaires, qui ont fait dissidence et désavoué les résultats en dénonçant un processus « opaque ». 

Selon le président de la commission électorale, comme relayé par RFI, tout se serait joué autour de 15 h lundi.

Au cours d’une réunion, renseigne notre source, les quatre commissaires qui allaient ensuite faire défection auraient tenté de faire pression sur lui pour qu’il accepte de trafiquer les résultats donnant William Ruto vainqueur afin de provoquer un second tour. 

Wafula Chebukati assure s’y être opposé.

« Cela équivaut à subvertir la Constitution et la volonté souveraine du peuple » dénonce-t-il dans un communiqué.

Il affirme également que plusieurs membres de son personnel continuent d’être « harcelés et intimidés » et que par conséquent les élections locales qui n’ont pas pu se tenir le 9 août, et avaient été ajournées au 23, sont à nouveau repoussés. 

Pendant ce temps, William Ruto, endosse le costume présidentiel dans un discours devant les élus de sa coalition.

Sa stratégie : aller de l’avant et montrer qu’il se projette déjà dans l’action de son futur gouvernement. 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »