Accueil / A la Une / Présidentielle en Côte d’Ivoire : bataille des chiffres entre pouvoir et opposition !

Présidentielle en Côte d’Ivoire : bataille des chiffres entre pouvoir et opposition !

Partagez ceci :

La journée de vote samedi en Côte d’Ivoire pour le compte du premier tour du scrutin présidentiel, a été marquée par une faible participation par endroits et des incidents à Abidjan mais aussi dans les autres localités du pays, rapporte RFI. Et d’ores et déjà, les deux camps en tirent des conclusions claires.

Pour l’opposition, le boycott auquel elle avait appelé est une victoire. « Partout, les barricades sont restées dressées et le convoyage du matériel électoral n’a pas été possible »a affirmé ce samedi soir Pascal Affi Nguessan

« Dans toutes les communes, à l’exception de quelques quartiers, Abidjan était une ville déserte. A l’est et à l’ouest du pays, 90% des bureaux de vote ont été fermés », a poursuivi cette figure de l’opposition, qui en conclut que « le mot d’ordre de désobéissance civile a été suivi dans leur grande majorité par nos compatriotes ».

Et d’estimer que « le coup d’Etat constitutionnel est un échec, les Ivoiriens ont refusé de s’associer à cette mascarade d’élections ».

De son côté, le parti présidentiel, le RHDP, par la voix de son directeur exécutif Adama Bictogo, félicite les Ivoiriens « pour s’être déplacés massivement ».

« Cette élection s’est tenue dans le calme, en dehors de quelques dizaines de bureaux, a-t-il estimé. Nonobstant quelques obstacles dans certaines localités nés des agressions orchestrées par l’opposition, nous notons que la maturité, la sérénité, le civisme des Ivoiriens ont prévalus ». Selon lui, « l’opposition a échoué ».

A la Commission électorale, on tempère. « Les dégâts sont minimes », a indiqué le président de la Commission à la mi-journée. « A peine 30 ou 40 bureaux de vote sont concernés. »




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »