Home / A la Une / Présidentielle Togo : pouvoir et dynamique Kpodzro, un bras de fer ouvert ?

Présidentielle Togo : pouvoir et dynamique Kpodzro, un bras de fer ouvert ?

Partagez ceci :

Nous acheminons-nous vers un bras de fer entre la dynamique Kpodzro et le gouvernement ? Si oui, jusqu’où ira l’un ou l’autre ? Les tensions montent au Togo au lendemain de la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle du 22 février dernier.

En conférence de presse ce mardi 25 février, Mgr Kpodzro et le candidat Agbéyomé Kodjo ont une fois encore dénoncé des fraudes massives et réfuté les résultats de la CENI. Ainsi, le prélat et le ‘candidat autoproclamé démocratiquement élu’, Agbeyomé ont affirmé prendre par tous les moyens le pouvoir qui leur revient de droit.

Des sorties qui indisposent le ministre Gilbert Bawara qui monte au créneau pour mettre en garde les contestataires de la victoire.

« S’ils s’amusaient à vouloir poser des actes qui sont contraires à l’ordre public et à la loi, la réaction des autorités compétentes sera ferme », a prévenu le ministre de la Fonction publique, du Travail, de la Réforme administrative et de la Protection sociale.

A l’en croire, les résultats provisoires qui confèrent à son « Messi » 72,36% de voix prouvent à suffisance que la population est désintéressée par l’opposition.

« Les 2 personnages devraient tirer un certain nombre de conséquences et d’enseignements par rapport au désintérêt que les citoyens sont en train de manifester à leur égard. Les Togolais vaquent à leurs occupations », a-t-il dit, qualifiant les sorties de Dr Kodjo et de l’évêque de « gesticulations qui n’ont aucune conséquence et portée ».

Par rapport aux démarches de Mgr Kpodzro, Gilbert Bawara affirme qu’il est devenu « un élément d’agitation et quelqu’un qui œuvre pour le désordre et la confusion » au lieu de méditer et de prier pour la paix dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »