Home / A la Une / RDC : guère entre les partisans de Kabila et ceux de Tshisekedi

RDC : guère entre les partisans de Kabila et ceux de Tshisekedi

Partagez ceci :

Frictions entre le FCC de Joseph Kabila et Cach de Félix Tshisekedi. Lundi, renseigne RFI, les partisans de chaque camp se sont affrontés aux abords du Palais du peuple, siège du Parlement, au lendemain du discours du président de la République annonçant la fin de la coalition au pouvoir et la désignation d’un informateur censé identifier la nouvelle majorité.

Les fidèles de Félix Tshisekedi étaient venus également mettre la pression sur la présidente de l’Assemblée nationale pour qu’elle ne dirige plus les plénières, elle qui est visée par une pétition réclamant sa démission.

Dès la matinée, souligne la radio mondiale, les militants de l’UDPS et ceux du PPRD, le parti de Joseph Kabila, se rassemblent aux alentours du siège du Parlement.

Les pro-Tshisekedi chantent contre l’ancien président Joseph Kabila alors que, de l’autre côté, des jeunes brandissent de banderoles en soutien à Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale. Rapidement, les esprits s’échauffent. Les jets de pierre commencent.

Moins nombreux, les militants du PPRD se retirent. Et en dépit du renforcement du dispositif sécuritaire, les pro-Tshisekedi tentent d’envahir le Palais du peuple. Ils seront stoppés par les gaz lacrymogènes de la police.

Pendant ce temps, à l’intérieur de l’hémicycle, les élus proches de Félix Tshisekedi montent sur l’estrade et renversent chaises, tables, pupitres et autres meubles pour empêcher la tenue de la plénière.

Selon eux, Jeanine Mabunda ne peut plus diriger une plénière de l’Assemblée nationale parce que ciblée par une pétition visant sa déchéance. Pendant ce temps, les députés fidèles à Joseph Kabila quittent la salle. 

« Pourquoi cassent-ils ? Ils déchirent même les listes de présence. Ils ont peur de quoi ? Ils disent que la majorité du FCC s’est effritée. Nous disons : « Non ! » », s’offusque Didi Manara, président du groupe parlementaire du PPRD. 

Finalement, la séance est renvoyée à une date ultérieure. Les élus UDPS promettent de s’interposer chaque fois que Jeanine Mabunda se tiendra devant eux en qualité de présidente de l’Assemblée nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »