RD Congo: Joseph Kabila, cette « épine » dans le pied du président Tshisekedi

Partagez ceci :

En RD Congo, le « ouf » de soulagement poussé après l’élection du président Tshisekedi ne sera que de courte durée. Alors que la majorité espère le retrait de l’ancien président Joseph Kabila de la vie politique congolaise, ce dernier est loin des vacances politiques encore moins avec un gouvernement de coalition.

Le gouvernement tant attendu du nouveau président serait, d’après la Radio France Internationale, en majorité pro Kabila et ceci pour des postes stratégiques allant de la Défense à l’Economie en passant par la Justice. Sur les 65 postes ministériels (48 ministres et 17 vice-ministres), 42 ont été attribués au Front commun pour le Congo (FCC), la coalition du président Kabila, et 23 au Cap pour le changement (Cach), de Felix Tshisekedi.


Le portefeuille de la Défense, de la Justice ou encore des Mines et des Finances iront au FCC de Joseph Kabila, souligne RFI. Le nouveau président a aussi remporté des manches stratégiques, toutefois il promet, selon notre source d’avoir « un droit de regard » sur les postes importants.


Le nouveau gouvernement ne saura donc plus tarder après cet accord de principe entre les deux parties. « Le plus dur est fait, maintenant cela ira vite », assure une source au sein du Cach. Plus de 6 mois après sa prestation de serment, la formation d’un gouvernement se révèle être plus qu’une nécessité pour le nouveau président congolais.

Il faut souligner que, même si les portefeuilles ont déjà été discutés, il revient au premier ministre, le chef du gouvernement de choisir les membres de son équipe. « Il ne fallait pas que les négociateurs le dépouillent de cette prérogative », rassure une cadre du FCC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *