Home / A la Une / RDC: Joseph Kabila bientôt devant la justice ?

RDC: Joseph Kabila bientôt devant la justice ?

Partagez ceci :

Malgré l’alternance tant voulue par la population en RDC avec l’accession au pouvoir de Félix Tshisekedi, les congolais réclament justice. Certains acteurs de la société civile exigent le jugement de Joseph Kabila et de certains de ses collaborateurs pour des « crimes » présumés commis lors de son règne (2001-2019), rapporte Africanews.

Pour les activistes de la Lutte pour le changement (LUCHA), le changement doit s’opérer à tous les niveaux et devrait rimer avec « le balayage des médiocres ».

Ces médiocres seraient notamment des responsables de RDC dont les pratiques ne sont pas du goût des observateurs parmi lesquels, figure aussi l’ancien président Joseph Kabila.

Au pouvoir depuis 2006, l’ancien président congolais ne serait pas un enfant de cœur. Il lui est reproché plusieurs faits qualifiés de violation des droits de l’homme durant son règne au pouvoir.

Les atrocités de répressions lors des manifestations organisées par l’église catholique en 2018 lui sont également attribuées.

Pour la LUCHA, ce sont de véritables crimes qui ne devraient pas rester impunis. Le mouvement enchaîne les manifestations, un message adressé au président Tshisekedi pour que Kabila et certains de ses collaborateurs répondent de leurs actes.

Cette doléance est encore loin d‘être exaucée. D’abord, même s’il n’est plus le président, Joseph Kabila contrôlerait encore tout l’appareil institutionnel du pays.

Autrement dit, de l’armée à la justice en passant par la police et le Parlement, ….aucune institution n‘échappe à l’ancien président, rapporte notre source.

A cela s’ajoute aussi le fait que le président Tshisekedi est désormais déterminé à composer avec son prédécesseur.

« C’est un deal que nous avons fait pour que, d’abord, l’alternance se fasse pacifiquement. Donc, il y a eu cette entente, et elle s’est faite pacifiquement pour qu’après les élections législatives et la majorité qui s’en est dégagée, il y ait une coalition avec le camp de M. Kabila, le camp sortant », a déclaré mardi M. Tshisekedi lors d’une conférence de presse animée en marge d’une visite de travail à Windhoek (Nambie) avec son homologue Hage Geingob.


Justice sera-t-elle rendue un jour aux victimes ? La question reste pour l’heure sans réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »