Home / A la Une / RDC: quand la « parité » empêche la formation du gouvernement

RDC: quand la « parité » empêche la formation du gouvernement

Partagez ceci :

Le gouvernement tant attendu par la population congolaise ne se fera pas de sitôt. La liste présentée au président Félix Tshisekedi par son Premier ministre a été purement rejeté par ce dernier. La raison selon les médias congolais, tel que rapporté par Africanews, serait la représentativité des femmes ou le problème de parité sur la liste de Sylvestre Ilunga Ilunkamba.


« Le président Tshisekedi a fait observer au Premier ministre que la liste ne respecte pas la recommandation sur la représentativité des femmes et qu’elle ne tient pas compte de l’équilibre entre les vieilles figures de la politique de notre pays et les jeunes », a déclaré une source citée par le site Cas-Info qui indique cependant que la présidence congolaise s’est abstenue de commenter cette information de manière formelle.

Serait-ce un retour aux négociations entre les coalitions au pouvoir ? En juillet dernier, les deux parties, Cap pour le changement (CACH) du président Tshisekedi et le Front commun pour le Congo (FCC) de l’ancien président Kabila se sont convenus sur des portefeuilles.

Même si le parti de l’ancien président Kabila a raflé des postes stratégiques, le président Tshisekedi a su également posé ses garde-fous.

Il revenait juste au Premier ministre de faire son choix, un choix qui devra être refait ou au pire conduire à une nouvelle négociation.

Plusieurs mois après son élection, le gouvernement Tshisekedi reste un ‘’mythe’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »