Home / A la Une / RDC Congo :Joseph Kabial défie Félix Tshisekedi

RDC Congo :Joseph Kabial défie Félix Tshisekedi

Partagez ceci :

Les résultats du sénatorial publiés vendredi en RD Congo suscitent de vives tensions dans le pays. Samedi les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ont manifesté pour dénoncer ce qu’ils appellent « la corruption à ciel ouvert ». Les militants du parti au pouvoir estiment que leur députés provinciaux ont été corrompus par le camp de l’ancien président Joseph Kabila.

Lundi, le nouveau président congolais Félix Tshisekedi a ordonné la suspension de l’installation des sénateurs. L’élection des gouverneurs a été reportée et le président charge le procureur de la République de fait la lumière sur l’affaire.

La coalition de Joseph Kabila ; le Front commun pour le Congo (FCC)  a remporté la quasi-totalité des sièges au sénat  (80 sur 108).

« Ce qui s’est passé ne pouvait être soutenu. C’était la corruption à ciel ouvert. C’est insensé de demander la preuve de la corruption. Comment expliquer qu’un parti avec 12 députés provinciaux se retrouver sans même un sénateur ? », s’insurge Augustin Kabuya, secrétaire général adjoint de l’UDPS.

Pour les détracteurs de Joseph Kabila, le scandale-ci vient confirmer les nombreuses irrégularités soulevées lors de l’élection présidentielle.  En effet Martin Fayulu a toujours réclamé « sa victoire » au lendemain du scrutin du 30 décembre.

De son côté les responsable du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD)  de Joseph Kabila dénoncent la décision du président de République qu’ils ne comptent pas respecter. « Le PPRD invite tous les sénateurs élus le 15 mars 2019 à rejoindre au plus tôt le siège du sénat en vue de la validation de leur mandat, conformément à la Constitution », ont-il publié dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »