Accueil / A la Une / RDC: la Commission électorale travaille à des élections transparentes en 2023

RDC: la Commission électorale travaille à des élections transparentes en 2023

Partagez ceci :

Gérard Bisambu, membre de la plénière de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), a décliné, mardi 23 août 2022 à Kinshasa, les différentes obligations de la Centrale électorale, au regard de la nouvelle loi électorale, avec ses innovations, promulguée le 29 juin 2022 par le chef de l’État de la RDC, Félix Tshisekedi.

Au milieu d’un panel de quatre intervenants notamment deux députés nationaux et une experte électorale, autour du thème «Comment garantir la transparence du processus électoral avec les innovations de la nouvelle loi électorale ?», Gérard Bisambu a éclairé l’assistance sur les garanties de transparence dont doit faire preuve l’institution chargée d’organiser les élections en 2023 en RDC. 

«Nous sommes appelés à organiser les élections qui soient transparentes pour être crédibles et arriver à intégrer la dimension de l’équité, de telle sorte que les résultats amènent l’apaisement que nous recherchons de manière collective. D’autre part, la CENI est appelée à prendre en compte la question relative à la machine à voter (Article 47), mais plutôt du dispositif électronique du vote, à travers la combinaison entre le vote manuel et semi-électronique. La CENI est bien consciente de son obligation de transparence en terme d’ouverture d’information électorale afin qu’elle soit mise à la disposition des citoyens de manière à éloigner la suspicion », a-t-il indiqué. 

L’entame et la clôture de ces moments d’échanges ont été marquées par les interventions du directeur pays d’Internews, Karim-Bernard Dende, et la directrice régionale de l’Institut républicain international (IRI).

La CENI a dégagé certaines recommandations en vue d’améliorer le processus électoral de 2023.

Notons qu’après les élections de 2006, 2011 et 2018, la RDC sera à son quatrième cycle électoral, le premier sous la présidence de Denis Kadima à la Commission électorale nationale indépendante (CENI). 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »