Accueil / A la Une / Rwanda : pour accueillir le sommet du Commonwealth, Kigali cache tous les signes de pauvreté

Rwanda : pour accueillir le sommet du Commonwealth, Kigali cache tous les signes de pauvreté

Partagez ceci :

Dans le cadre du sommet du Commonwealth, quelques 5 000 délégués et une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus dans la capitale rwandaise du 20 au 26 juin. Pour l’occasion, Kigali entend bien se montrer sous son meilleur jour.

Dans les rues du quartier de Nyamirambo, renseigne RFI, tous les commerces ont des devantures flambant neuves, comme la petite épicerie d’Ashura Mukarwego. 

« J’ai rénové mon magasin. Avant, je n’avais pas de carrelage, j’en ai mis pour que ce soit plus élégant », explique le commerçant qui dit avoir investi près de 2 000 euros dans ces travaux de rénovations.

« J’ai eu beaucoup de mal à rassembler cet argent, mais j’ai espoir de rentabiliser mon investissement. » 

Selon plusieurs témoignages, les autorités locales ont incité la population à faire des travaux pour embellir les rues. De son côté, la mairie a supervisé l’aménagement de 50 km de nouvelles routes et la construction de nouveaux abris-bus. 

« Tout le monde est prêt, tout a été remis à neuf. Tout est propre », assure Dieudonné, cuisinier dans un salon de thé. « J’adorerais recevoir un invité du Commonwealth et de cuisiner pour lui. Ce serait un grand honneur ».  

Un peu plus loin, des panneaux publicitaires ont été érigés devant les toits de tôles d’un quartier pauvre. 

Ici, les habitants assurent avoir reçu des instructions sur la manière de se comporter pendant le sommet. 

« Nous ne devons pas faire de désordre, pas faire trop de bruit. Et puis, il faut que nous soyons élégants et propres », explique l’un d’entre eux à RFI. 

Human Rights Watch accuse régulièrement les autorités rwandaises d’arrêter et de détenir illégalement des personnes considérées comme « indésirables » : vendeurs ambulants, enfants des rues ou sans-abris. 

Selon l’ONG, ces pratiques augmentent à l’approche de grandes conférences internationales à Kigali.

Avec RFI




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »