Accueil / A la Une / Vers une guerre ouverte entre la RDC et le Rwanda?

Vers une guerre ouverte entre la RDC et le Rwanda?

Partagez ceci :

Au fur et à mesure que les jours passent, la RDC et le Rwanda semblent frôler la ligne sensible qui pourrait mettre le feu aux poudres entre les deux pays voisins.

La résurgence du mouvement M23 dans l’est de la République démocratique du Congo a détérioré les relations déjà fragiles entre Kinshasa et Kigali.

Les autorités congolaises ont ouvertement accusé le Rwanda de soutenir le M23, auteur, selon elles, de l’insécurité qui sévit actuellement dans la province du Nord-Kivu. Lundi, des manifestations ont même eu lieu dans le pays pour exiger la rupture des relations diplomatiques avec le voisin rwandais.

Ce mardi, les autorités de RDC ont convoqué l’ambassadeur du Rwanda pour tenter d’obtenir des explications sur le soutien, supposé ou réel, de son pays aux rebelles du M23.

En RDC, l’affaire est prise très au sérieux. Kinshasa réclame une condamnation « sans équivoque et ferme » du Rwanda et du M23. L’Assemblée nationale de RDC envisage d’entreprendre une tournée diplomatique à travers le monde pour présenter aux États et organisations internationales, le mécontentement du peuple congolais, qui « désapprouve totalement le mauvais voisinage avec le Rwanda ».  

Le rubicond à ne pas franchir

A Kigali, l’on se dit ouvert au dialogue. La proposition de Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine, arrive donc comme du pain béni. Kigali assure ne pas vouloir d’une crise et souhaiter continuer à discuter avec la RDC de manière bilatérale ou à travers différentes initiatives régionales. 

Toutefois, il y a un rubicond à ne pas franchir, préviennent les autorités rwandaises. En conférence de presse mardi, le chef de la diplomatie rwandaise, Vincent Biruta, n’a pas condamné le M23, mais a préféré parler des « frustrations liées au fait que le gouvernement congolais n’a pas appliqué ses engagements au sujet de groupes armés qui tentent de déstabiliser le Rwanda », estimant qu’il y aurait dans l’est de la RDC, «une centaine de groupes armés à condamner

Vincent Biruta met en garde contre de nouvelles attaques venant de la RDC dont des tirs, soutient-il, ont atterri sur le sol rwandais ces dernières semaines.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »