Sanction de 4 arbitres togolais : rebondissement dans l’affaire !

Partagez ceci :

Quatre arbitres togolais ont été sanctionnés par la Commission de Discipline de la Fédération Togolaise de Football (FTF) par la décision N°017/2018-2019/CD/FTF, du 12 août 2019. Ils sont accusés « de corruption et d’influence illégale » sur le Championnat national de première Division du 07 Avril 2019 entre ANGES FC & ASKO de Kara. Une personne citée dans l’affaire remet en cause l’accusation et demande que la lumière soit faite.

Le 03 septembre dernier, Baba Touré, le Président de la Commission des Arbitres a, dans un courrier, remis en cause, les propos à lui attribués par cette Commission émanant d’un des arbitres sanctionnés, Moukaïla Adam Biyao.

Dans sa décision , la Commission avant de sanctionner chaque arbitre, a donné des motifs sur lesquels elle s’est basée pour rendre le verdict.

« Considérant que M. Baba Touré, Président de la Commission, après avoir déploré l’enracinement de la corruption dans le monde des Arbitres au plan national, a déclaré avoir reçu la visite de M. Biyao Adam Moukaïla à la maison le 23 avril 2019 de 19 heures à 23 heures, environs ; qu’il a admis les faits et lui a demandé d’y trouver une solution afin d’éviter que l’affaire ne s’ébruite davantage ; qu’en guise de réponse il lui a dit que l’affaire n’était plus à son niveau et que s’il le souhait il pouvait s’en remettre au Président du Comité Exécutif », a argumenté la Commission dirigée par Me Edah Abby N’Djelle avant de sceller le sort de M. Biyao.

Baba Touré, en sa qualité de président de la Commission des Arbitres, sera d’ailleurs le premier à être écouté  par la Commission de discipline lors de l’instruction du dossier.

Quelques semaines plus tard, revirement. Baba Touré, dit ne pas reconnaitre être auteur des propos que lui attribue la Commission de Discipline.

« Ce que je ne reconnais pas et j’invite la Commission de Discipline à refonder ses décisions sur des preuves légales. Je trouve ces propos extrêmement graves et non fondés », a-t-il écrit dans le courrier N°/Ref N°01-0919/TB en date du 03 septembre 2019, avec pour objet « allégations étranges », adressé à Me Edah Abby N’Djelle.

Toutefois M Touré a reconnu une « recrudescence de suspicion d’actes de corruption et fait ressortir la divergence des propos que tiennent les arbitres du moment »,

De leur côté, après leur sanction, les arbitres Moukaïla Adam Biyao et Aboza Kpanakè, ont déposé chacun, un recours devant la Commission de recours de la FTF.