Accueil / Pays / Afrique Centrale / Soudan du Sud : les regrets du pape François

Soudan du Sud : les regrets du pape François

Partagez ceci :

Dans l’incapacité de se rendre en République démocratique du Congo (RDC) puis au Soudan du Sud, à cause d’un mal de genou, le pape François a tenu à exprimer ses regrets mais aussi sa proximité à l’endroit des populations qui devaient l’accueillir. 

En s’adressant aux peuples congolais et sud-soudanais, le souverain pontife n’a pas caché sa déception de ne pouvoir se rendre auprès d’eux.

« Le Seigneur sait combien mon regret est grand d’avoir été contraint de reporter cette visite tant désirée et attendue. Mais ne perdons pas confiance et espérons nous retrouver au plus vite, dès que cela sera possible. ».

Le Pape a rappelé aussi combien les deux pays qu’il devait visiter vivent des temps difficiles, évoquant en particulier les violences dans l’est de la République démocratique du Congo, qui causent des souffrances « innombrables et dramatiques », ainsi que « le cri de paix » du peuple sud-soudanais, « épuisé par la violence et la pauvreté » et qui attend, a-t-il souligné « des faits concrets du processus de réconciliation nationale ».

Mais François ne s’est pas contenté d’un message de proximité et d’encouragement, il a également invité les deux populations à s’engager pour l’avenir : « Vous avez tous une grande mission, à commencer par les responsables politiques : celle de tourner la page pour ouvrir de nouvelles voies de réconciliation et de pardon, de coexistence sereine, de développement. »

« Les larmes que vous versez sur la terre et les prières que vous élevez vers le Ciel ne sont pas inutiles », a conclu le pape, qui célébrera ce dimanche une messe dans la basilique Saint-Pierre avec les membres de la communauté congolaise de Rome.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »