Accueil / A la Une / RDC: nouvelle attaque du M23 au Nord-Kivu, le Rwanda en ligne de mire

RDC: nouvelle attaque du M23 au Nord-Kivu, le Rwanda en ligne de mire

Partagez ceci :

L’armée congolaise a annoncé avoir repoussé une nouvelle attaque des rebelles du M23 dimanche 12 juin dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Les rebelles du M23 n’ont pas choisi cette date par hasard. Ce dimanche matin, le couple royal Belge arrivait à Bukavu en provenance de Lubumbashi pour rencontrer le docteur Denis Mukwege.

Les troupes des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont été attaquées par le M23 à Bunagana, ex-fief du mouvement rebelle repris par l’armée congolaise en 2013, à la frontière avec l’Ouganda, et dans la localité voisine de Tshengerero, selon le colonel Muhindi Lwanzo, administrateur militaire local, cité par l’AFP.

Selon Damien Sebusanane, responsable d’une association locale de la société civile, la plupart de la population a fui le centre de la ville, important point de passage pour les marchandises entre le Congo et l’Ouganda, qui était encerclée par les rebelles. L’armée aurait notamment répondu avec des chars.

Des tensions avec le Rwanda

Depuis que les attaques du M23 se multiplient dans l’Est de la RDC, Kinshasa accuse régulièrement Kigali de complicité avec le mouvement rebelle dont l’arsenal militaire constitue, selon les autorités congolaises, constitue la preuve du soutien du Rwanda. Les tensions sont montées entre les deux voisins depuis le 5 juin quand le président Félix Tshisekedi a affirmé n’avoir « aucun doute » sur le soutien du Rwanda aux rebelles venus « agresser » son pays.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »