Home / A la Une / ‘StopCovid’ : seulement 2 % des Français utilisent l’application

‘StopCovid’ : seulement 2 % des Français utilisent l’application

Partagez ceci :

Un bilan d’étape fait sur l’application ‘StopCovid’, trois semaines après son lancement, montre que 2% de la population seulement en fait usage. Ce bilan a été présenté par le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O.

Depuis le lancement de ‘StopCovid’, seules 68 personnes infectées ont utilisé l’application pour prévenir de leur contamination.

Certes, l’épidémie a reflué dans l’Hexagone, mais le constat est là: les Français boudent l’outil pour le moment, apprend-on de Rfi.

Le média sent une pointe de déception chez Cédric O, le secrétaire d’Etat au Numérique.

L’application StopCovid comptabilise seulement deux millions de téléchargements en France, dont un quart ont été suivis d’une désinstallation.

Outre-Rhin, on recense plus de 10 millions de téléchargements de l’application allemande. 

 « Mon avis personnel, c’est que cela ne dit rien de l’application, cela dit tout probablement de nos différences culturelles (avec les Allemands, ndlr), de nos sensibilités face au débat technologique, de nos différences de comportement vis-à-vis de l’épidémie comme par exemple la baisse du port du masque ou la baisse du respect des gestes barrières », estime Cédric O, pour qui l’application en elle-même n’est donc pas en cause. 

Reste que, pour Simon Cauchemez, chercheur à l’Institut Pasteur, l’intérêt de ce genre d’applications est certain. « Ce suivi des contacts a d’abord un intérêt pour l’ensemble de la société en cassant les chaînes de transmission, et puis aussi un intérêt pour les personnes concernées afin qu’elles puissent être plus rapidement prise en charge si elles ont été contaminées par un contact et permettre de protéger leurs proches », explique-t-il.

 En Guyane, où l’épidémie s’accélère des SMS d’information sur StopCovid ont été envoyés au public ; l’application connaît de ce fait un regain d’intérêt selon Cédric O. « Nous avons choisi de demander à tous les opérateurs d’envoyer un SMS à toutes les personnes possédant un téléphone portable en Guyane, a détaillé le ministre. Sur le premier tir qui a été fait avec l’un des opérateurs sur 20 000 SMS envoyés, nous avons vu plusieurs milliers de personnes télécharger l’application dans les heures qui ont suivi » 

C’est peut-être ce qui se passera dans l’Hexagone si l’épidémie venait de nouveau à s’emballer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »