Home / A la Une / Tchad : Covid-19, la plainte d’un soldat contre le ministre de la Défense

Tchad : Covid-19, la plainte d’un soldat contre le ministre de la Défense

Partagez ceci :

Le ministre de la Défense sous le feu des projecteurs. Mahamat Abali Salah fait l’objet d’une plainte. C’est un militaire en service à l’Assemblée nationale, qui est à l’origine de cette plainte. Il indique avoir été molesté par le ministre et sa garde.

A en croire les avocats du militaire qui ont reconstituer la scène, le 29 avril dernier, alors que le ministre de la Défense arrivait au Parlement, son cortège a été prié de se plier au rituel du lavage de mains, geste barrière en temps de pandémie de coronavirus, par la garde.

« N’ayant pas apprécié d’être intercepté, le ministre s’en est violemment pris au soldat Galmaye Tchouwi Togou. La polémique gagne rapidement les travées de l’Assemblée nationale où un député exige du ministre des excuses. Le ministre se plie à l’exigence du parlementaire » selon RFI qui rapporte la description des avocats.

Toutefois, le lendemain, une lettre attribuée au soldat est communiquée à la presse. Elle indique que le militaire s’excuse auprès du ministre pour l’incident.  

Pas vrai indiquent les avocats du soldat qui a d’ailleurs décidé de porter plainte. « En refusant de faire publiquement un des gestes barrière contre le coronavirus, monsieur Mahamat Abali Salah et sa suite ont piétiné les lois de la République. Loin de se laisser humilier, Galmaye Tchouwi Togou entend poursuivre le ministre Mahamat Abali Salah​​​​​​​ et sa suite pour rébellion, abus d’autorité et de pouvoir, injures publiques, coups et blessures volontaires », déclare à RFI Me Alain Kagonbé, un des avocats du soldat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »