Accueil / Affaires / Togo: marche contre la hausse des prix du carburant le 26 mars

Togo: marche contre la hausse des prix du carburant le 26 mars

Partagez ceci :

Le prix des produits pétroliers ont été revus à la hausse au Togo depuis ce 19 mars 2019 à 00 heure. Une augmentation qui passe mal aux yeux de la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT), qui réagit spontanément en annonçant une manifestation pour le 26 mars prochain.

« La LCT ne saurait en aucun cas se taire sur un énième coup de force qui plonge de nouveau les Togolais dans une misère ambiante », dénonce la Ligue.

 » Il est inadmissible et inconcevable que le sieur Adjakly s’arroge les pouvoirs des Ministres autorisés pour procéder à l’augmentation des prix à la pompe « , écrit la LCT qui poursuit: «

Aucune révision ne s’aurait se faire par une lettre si ce n’est par un arrêté interministériel du Ministre du commerce, de l’économie et des transports. Mais ce qui vient de se produire traduit parfaitement le gangstérisme dans lequel le Comité de suivi de fluctuation des prix des produits pétroliers opère depuis des années ».

Pour Emmanuel Sogadji, président de la ligue, il n’y a pas de raison qui explique cette augmentation. Il y a de surcroit lieu de manifester contre cette augmentation.

« Je ne vois pas la raison qui a poussé le gouvernement à cette augmentation. C’est incompréhensible. Nous à la Ligue des consommateurs du Togo, on croit que c’est une situation que nous ne pouvons pas accepter », a déclaré Emmanuel Sogadji.

Et d’ajouter: « Nous allons déposer une lettre auprès des autorités pour appeler à cette marche qui sera pacifique. A l’heure actuelle, le Togo n’a pas besoin d’avoir ces mouvements. On augmente les prix des produits à la pompe alors la misère a déjà pris en otage les populations. Il est déjà difficile aujourd’hui pour le Togolais de mettre un litre de carburant dans sa moto ou dans sa voiture ».

La marche en question aura lieu le 26 mars. Elle aura pour point de chute, la devanture du ministère du Commerce, de la Promotion du Secteur privée et de la Consommation locale.

La LCT invite donc les Togolais à se mobiliser et à défendre leurs droits.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »