Home / A la Une / Togo : un amateur de motocross brûle le ‘Nouveau Testament’ (photo)

Togo : un amateur de motocross brûle le ‘Nouveau Testament’ (photo)

Partagez ceci :

Visiblement devenu un ‘challenge’, certains Togolais n’éprouvent aucun remord à mettre feu aux livres saints. Après l’épisode d’un féticheur, suivi du rappeur togolais Yayoo Boss, un autre Togolais de la diaspora, expert en motocross, qui se fait appeler Fergani El Perfekzione, a brûlé devant sa communauté virtuelle, le Nouveau Testament, le livre biblique qui renferme l’ensemble des écrits relatifs à la vie de Jésus et à l’enseignement de ses premiers disciples.

C’est avec une réadaptation d’un chant de culte Vodou que le jeune homme a débuté les hostilités autour du livre rédigé par Marc, un proche des apôtres Pierre et Paul.

Tout comme son prédécesseur qui a mis feu à la Bible en direct, Fergani El Perfekzione avait basé son acte sur un principe, sur l’africanité.

« Nous savons que c’est le seul et unique livre qui est offert gratuitement comme des biscuits en Afrique. Tous les livres de science sont vendus, il n’y a que ce seul livre qui est partagé gratuitement. Les promoteurs de ce livre, les inventeurs de ce livre, sont ceux-là qui ont signé le décret du début de l’expansion esclavagiste », a fait savoir l’expert en motocross dans sa vidéo.

C’est au nom des « mensonges » et du « mal » que ce document crée dans la communauté africaine, que Fergani El Perfekzione s’est rebellé.

« L’unité de l’Afrique ne va jamais se réaliser si les cultures ne se réunissent pas…Si nous ne nous réussisons pas culturellement et spirituellement, l’unité de l’Afrique ne va jamais se réaliser », a argué le jeune togolais.

Ainsi, après avoir donné les raisons qui l’ont poussé à commettre son acte, il a brûlé le Nouveau Testament, à l’aide d’un briquet.

Par son acte, El Perfekzione a également voulu montrer aux internautes que les livres saints peuvent être brûler.

« Ils nous ont dit que ça ne brûle pas, quel mensonge !… Nous allons revenir à nos traditions », a-t-il ajouté invitant la jeunesse africaine « consciente » à suivre l’exemple.

Pour rappel, l’artiste rappeur togolais de la diaspora Yayoo Boss a également brûlé en direct la sainte Bible au nom de ses mœurs.

« Je brûle la Bible au nom de mes ancêtres, au nom de tout ses âmes qui ont été tué, brûlé. Je ferai cette cérémonie chaque 10 février en mémoire des nôtres », a déclaré le rappeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »