Tunisie : Même mort, Béji Caïd Essebsi continue de régenter la vie politique

Partagez ceci :

Qui pour diriger la Tunisie après la mort du président Béji Caïd Essebsi ? Prévue pour le 17 novembre 2019, l’élection présidentielle n’aura plus finalement lieu à cette date. L’Instance supérieure indépendante des élections a déclaré ce jeudi que la date du scrutin serait avancée « afin de respecter le calendrier prévu par la Constitution ».

Élu au suffrage universel, Béji Caïd Essebsi a tiré sa révérence ce jeudi à l’âge de 92 ans à quelques mois de la fin de son mandat en décembre. Alors qu’un scrutin législatif est prévu le 6 octobre et une présidentielle le 17 novembre, cette tragédie vient bouleverser le calendrier préétabli.

Pour la commission chargée de l’organisation des élections, « la date la plus probable pour la présidentielle anticipée est le 15 septembre, mais ce n’est pas une date définitive ». En attendant ce scrutin, c’est le président du parlement, Mohamed Ennaceur, qui assume l’intérim à la tête de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *