Accueil / A la Une / « Un monstre sacré du zouk », le vibrant hommage d’Emmanuel Macron à Jacob Desvarieux

« Un monstre sacré du zouk », le vibrant hommage d’Emmanuel Macron à Jacob Desvarieux

Partagez ceci :

Décédé vendredi des suites du Covid-19 à 65 ans, le guitariste guadeloupéen Jacob Desvarieux était l’un des fondateurs du groupe Kassav’, monument aux Antilles françaises qui a connu un énorme succès dans les années 80 en mélangeant des musiques locales pour créer un style, le zouk. Et les hommages se succèdent depuis l’annonce de sa mort.

« Monstre sacré du zouk. Guitariste hors pair. Voix emblématique des Antilles. Jacob Desvarieux était tout cela à la fois », a tweeté le président français Emmanuel Macron.

« Compositeur de talent, leader du groupe Kassav’, il était l’un des pères de la musique afro-antillaise, qu’il a permis de faire rayonner dans le monde entier », écrit la ministre française de la Culture Roselyne Bachelot.

« Les Antilles, l’Afrique et la musique viennent de perdre l’un de ses plus grands Ambassadeurs. Jacob grâce à ton art, tu as rapproché les Antilles à l’Afrique. Dakar où tu as vécu te pleure. Adieu l’ami », a tweeté vendredi soir le chanteur sénégalais Youssou N’Dour.

A noter que Jacob Desvarieux avait été hospitalisé le 12 juillet après avoir été contaminé par le coronavirus.

De santé fragile depuis une greffe rénale, il avait été placé en coma artificiel, avait récemment indiqué la production du groupe Kassav’ qui avait annulé tous les concerts prévus.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »