Home / A la Une / 8 mars : Reckya Madougou contre la célébration, les raisons

8 mars : Reckya Madougou contre la célébration, les raisons

Partagez ceci :

Reckya Madougou contre la célébration de la journée internationale de la femme. Cette femme technocrate et politique d’origine béninoise, trouve totalement illogique une telle célébration.

Le dimanche dernier, alors que le monde entier célébrait la femme, Reckya Madougou n’était pas vraiment contente. « Je suis contre un 8 mars » a déclaré ce jour, l’ancienne ministre de Boni Yayi, dans une vidéo diffusée sur sa page Facebook.

L’actuelle conseillère du président togolais Faure Gnassingbé est aussi militante de l’économie inclusive et de l’autonomisation des femmes. Elle estime que la femme mérite d’être célébrée tous les jours. 

« En réalité, le 8 mars, je suis contre, je suis pour la célébration de la femme chaque jour de l’année  la question des violences faites aux femmes évolue dans certains pays mais reste d’actualité dans bon nombre de pays » va t-elle expliquer.

Célébrez-nous tous les jours!

Célébrez-nous tous les jours!#InternatiionalWomensDay #IWD2020 #unevraiefemmeafricaine #motivation#woman #women #strongwoman #strongwomen #AuServiceDeLafrique #ServingAfrica #AgissonsEnsemble

Publiée par Reckya Madougou sur Dimanche 8 mars 2020

Pour elle, les sujets brûlants ayant trait aux femmes comme le mariage forcé, la violence faite aux femmes et aux fille, le harcèlement sexuel doivent être discutés au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »