Home / A la Une / A Kinshasa, l’opposition congolaise promet un calendrier d’action commune

A Kinshasa, l’opposition congolaise promet un calendrier d’action commune

Partagez ceci :

Réunion de concertation de l’opposition congolaise, vendredi 7 septembre 2018 à Kinshasa. La première depuis que la Cour constitutionnelle a notamment invalidé les candidatures de Jean-Pierre Bemba et Adolphe Muzito. A l’invitation de Félix Tshisekedi se sont retrouvés la secrétaire générale du MLC de Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu et des représentants de Moïse Katumbi. Personne en revanche pour représenter Vital Kamerhe et Adolphe Muzito, tous deux en déplacement. A la sortie les participants ont promis de publier sous peu un calendrier d’action commune.

Ce n’est qu’une étape, mais les opposants réunis à Kinshasa ont promis de publier sous peu un calendrier d’action commun, pour obtenir notamment l’abandon de la machine à voter et la révision du fichier électoral, jugé « corrompu ». Deux conditions sine qua non, selon eux, pour une élection acceptable.

Mais c’est en Europe que les discussions les plus stratégiques pourraient avoir lieu. C’est là que se trouvent Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba. Félix Tshisekedi doit donc s’y rendre sous peu pour les rencontrer.

Car si chacun, à l’issue de la réunion de vendredi, a rappelé la nécessité de faire front commun, rien n’a filtré sur les discussions à propos d’une éventuelle candidature unique. « Nous n’en sommes pas au niveau des personnes mais des principes », a seulement expliqué Pierre Lumbi, dont le mouvement Ensemble refuse encore d’entériner la non-candidature de Moïse Katumbi.

Juste après cette réunion cependant, Félix Tshisekedi a réuni ses militants pour lancer une collecte de fonds en vue de sa campagne pour la présidentielle. Et en a profité pour « lancer un appel de confiance » à ses camarades de l’opposition qui ne pourront pas se présenter, leur promettant de continuer « le combat en leur nom » et de « diriger avec eux en cas d’élection ».

« Nous savons qu’on a fait du mal à certains de nos amis, mais la vie ne s’arrête pas là », a déclaré Félix Tshisekedi devant ses militants, qu’il a également invités à « cesser de se quereller » avec les autres partis d’opposition.

Source: RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »