Aïssata Béavogui, la femme qui secoue le secteur minier en Guinée

Partagez ceci :

En Guinée, la nouvelle directrice générale de la Guinea Alumina Corporation (GAC) force l’admiration. Aïssata Béavogui, cette femme forte a été confirmée à son poste de directrice générale, responsabilité sociale d’entreprise, le 1er août dernier, par le président du Conseil d’Administration de GAC.


Une confirmation qui survient pratiquement 03 ans plus tard. En effet, Aïssata Béavogui a assumé l’intérim de la direction de décembre jusqu’en janvier 2016 après que l’ancien directeur Mamady Youla, ait été nommé au poste de Premier ministre de la Guinée en décembre 2015.


En février 2016, le conseil d’administration d’EGA l’avait d’après africanshapers.com, confirmée au poste de directrice générale de manière permanente. La quadragénaire n’est pas une novice en la matière.
Pour avoir déjà occupé le poste de directrice en charge des questions de conformité et gouvernance à EGA, un département nouvellement créé au sein de GAC, Aïssata Béavogui maitrise le secteur minier.


La première action d’Aïssata Béavogui a été de mettre en place un numéro vert connecté directement à Dubaï pour permettre à tout employé de signaler de façon anonyme tout cas de fraude ou un problème de conduite, rapporte notre source.


En quittant définitivement les Etats Unis pour son pays en 2013, la Guinéenne n’imaginait pas contribuer de manière aussi significative au développement de sa patrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *