Home / A la Une / Algérie: Issad Rebrab, le richissime homme d’affaires mis aux arrêts !

Algérie: Issad Rebrab, le richissime homme d’affaires mis aux arrêts !

Partagez ceci :

En Algérie, après le président Abdelaziz Bouteflika, les responsables de l’armée lancent la chasse aux corrompus ou à toute tentative de corruption. Le 22 avril dernier, Issad Rebrab, PDG du premier groupe privé d’Algérie, Cevital, a été mis aux arrêts à l’issue de sa présentation au Parquet dans le cadre d’une enquête anticorruption, a rapporté l’agence officielle APS.

A 74 ans, M. Rebrab, celui qui est considéré comme la première fortune du pays, est “soupçonné de fausse déclaration concernant le mouvement de capitaux vers l‘étranger, surfacturation, importation de matériel usagé en dépit de l’octroi d’avantages bancaires, fiscaux et douaniers (destinés au matériel neuf)”, avait indiqué lundi la télévision d’Etat.

Les arrestations se multiplient depuis la démission le 02 avril dernier du président algérien. La population a stipulé clairement à la transition et ceci à travers les manifestations le départ de tous les hauts responsables du “système”.

Pourtant, Cevital, l’entreprise de M. Rebrab, avait déclaré début mars soutenir le mouvement de contestation secouant l’Algérie pour protester contre la candidature à un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika.

Après lui, l’ex-Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia et l’actuel ministre des Finances Mohamed Loukal feront aussi les frais.

Ils se sont vus remettre une convocation lundi pour être entendus par le parquet d’Alger dans le cadre d’une enquête pour “dilapidation de deniers publics”, a par ailleurs révélé la télévision d’Etat.

Le chef d‘état-major de l’armée, le général Gaïd Salah, avait appelé le 16 avril la justice à “accélérer la cadence” dans les enquêtes ouvertes pour corruption contre des hommes d’affaires liés à l’ancien clan présidentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »