Accueil / A la Une / Algérie : le président Abdelmadjid Tebounne dissout le Parlement

Algérie : le président Abdelmadjid Tebounne dissout le Parlement

Partagez ceci :

En Algérie, après trois mois d’absence, Abdelmadjid Tebounne tente de reprendre la main en multipliant les annonces pour calmer la fronde politique et sociale qui couve dans le pays. Le président a décidé de dissoudre le Parlement et d’organiser des élections législatives anticipées. L’annonce a été faite lors d’un discours à la nation, une semaine après son retour d’Allemagne où il était soigné suite à des complications liées au coronavirus.

Autre geste d’apaisement : la grâce présidentielle accordée à une cinquantaine de militants du Hirak. Cela concerne notamment une trentaine de personnes condamnées en début de semaine à des peines allant jusqu’à 2 ans de prison ferme.

Le président algérien ne cite pas de noms, mais il promet qu’« entre 55 et 60 personnes rejoindront leurs familles à partir de demain ». Cette mesure survient à quelques jours du second anniversaire de la naissance du Hirak. 

Sur le plan sanitaire enfin, le président algérien a annoncé que son pays serait en mesure de produire le vaccin russe contre le Covid-19 d’ici six mois.

Sur la même lancée, le ministre de la Santé entend faire vacciner 20 millions d’Algériens, soit 70% de la population, d’ici la fin de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »