Umalis Group
Home / A la Une / Algérie : le président exige des excuses de la France pour la colonisation

Algérie : le président exige des excuses de la France pour la colonisation

Partagez ceci :

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé samedi 4 juillet attendre des excuses de la France pour son passé colonial sur l’Algérie. Ces excuses, a-t-il précisé, apaiseraient les tensions et créeraient une atmosphère plus calme pour les relations économiques et culturelles.

Dans une interview accordée à la chaîne France 24, le président algérien a indiqué que son pays attendait des excuses de la France.

Quand bien même il reconnait que des demi-excuses sont déjà présentées, M. Abelmadjid dit compter sur son homologue français -qu’il a qualifié d’honnête- pour que les choses soient complètes.

«On a déjà reçu des demi-excuses. Il faut faire un autre pas (…) On le souhaite», a-t-il déclaré avant de poursuivre : «Cela va permettre d’apaiser le climat et le rendre plus serein pour des relations économiques, pour des relations culturelles, pour des relations de voisinage».

La domination coloniale de la France en Algérie a duré 132 ans puis la guerre brutale de huit ans ont créé des tensions entre les deux pays.

En visite à Alger en décembre 2017, le président français Emmanuel Macron s’était engagé à restituer les restes humains algériens entreposés au Musée de l’Homme.

Joignant l’acte à la parole, Macron a rendu le vendredi à l’Algérie, les crânes et les restes de 24 combattants algériens tués au début de la colonisation française au XIXe siècle.

Dimanche, ces crânes ont été enterrés dans la section des martyrs du cimetière d’El Alia, dans la capitale.

«Je trouve qu’avec le président Macron nous pouvons aller loin dans l’apaisement, dans le règlement du problème de la mémoire», a donc déclaré le président Tebboune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »