Umalis Group
Home / A la Une / Angola : le fils aîné de dos Santos risque 2 à 8 ans de prison

Angola : le fils aîné de dos Santos risque 2 à 8 ans de prison

Partagez ceci :

C’est un procès inédit dans la mesure où c’est la première fois qu’un membre de la famille Dos Santos est poursuivi en justice. Il s’agit notamment de José Filomeno, le fils aîné de l’ancien président José Eduardo dos Santos, qui comparait depuis une semaine devant la justice pour corruption. Celui-là qui a dirigé le fonds souverain angolais doté de 5 milliards de dollars entre 2013 et 2017, est soupçonné d’avoir pris part à une escroquerie qui aurait permis de détourner 1,5 milliard de dollars d’argent public.

Risquant de deux à huit ans de prison, José Filomeno dos Santos rejette ces accusations, informe Jeune Afrique.

« Les faits qui lui sont reprochés ne concernent pas sa gestion du fonds souverain mais des agissements et transferts d’argent liés à la constitution d’un fonds d’investissement de 35 milliards de dollars proposés par deux acteurs étrangers, dont l’un était son ami et comparaît à ses côtés, Jorge Gaudens Pontes Sebastião », souligne la même source.

Une proposition que le fils a fait passer à son père durant ses derniers mois de mandat présidentiel.

Egalement connu sous le nom de Zenu, José Filomeno dos Santos a passé sept mois en prison pour des allégations de corruption avant d’être libéré en mars.

Après son arrivée au pouvoir, M. Lourenço s’est brusquement retourné contre le clan Dos Santos et a promis des réformes et un nettoyage, ajoute -t-il.

En novembre 2017, le nouveau président a congédié une autre des enfants de son prédécesseur, Isabel dos Santos, la femme la plus riche d’Afrique, de son poste de chef du géant pétrolier, Sonango, pour détournement de fonds présumé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »