Accueil / Africa top success / Burkina Faso : la ville de Djibo, victime de 3 attaques meurtrières en 2 mois

Burkina Faso : la ville de Djibo, victime de 3 attaques meurtrières en 2 mois

Partagez ceci :

Le camp militaire de Djibo qui est la base du 14ème régiment interarmes, dans la province du Soum, a été la cible des hommes armés ce lundi 24 octobre 2022. Environ 500 assaillants ont mené l’attaque et l’armée de l’air a dû intervenir en soutien à la riposte des soldats au sol.

Dix militaires burkinabè ont été tués, une cinquantaine ont été blessés et au moins 18 terroristes ont été neutralisés, selon l’état-major des armées.

Ce n’est pas la première fois que les hommes du 14ème régiment interarmes sont pris pour cibles par des hommes armés. Le 5 septembre dernier, un convoi de ravitaillement avait explosé suite à l’activation d’un engin explosif à distance causant la mort de 35 personnes et de nombreux blessés. Quelques jours après, le 26 septembre, 27 soldats ont perdu la vie à Gaskindé en escortant un autre convoi de ravitaillement pour les populations de la ville de Djibo.

Gaskindé et Djibo sont des preuves de l’impuissance des autorités burkinabé à contrôler les localités reculées et à assurer la sécurité de leurs populations. Ces dernières attaques ont rendu critique la situation sécuritaire et humanitaire dans la ville de Djibo et ses environs. Sur les quelques 300 000 habitants, on note de nombreux déplacés et surtout la famine qui gagne du terrain.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »