Accueil / A la Une / Burkina Faso : nouvelle attaque terroriste dans le nord
Au Burkina Faso, les incursions terroristes s’intensifient ces dernieres semaines.Dans la matinée du dimanche 14 novembre 202, les assaillants ont déclenché une attaque dans la province du Soum, dans le nord du pays qui a fait 20 décés sont dix-neuf gendarmes et un civil.selon RFI. Selon les informations, les hommes lourdement armés auraient pris d’assaut un détachement de la gendarmerie dans le Nord du pays dans la province du Soum aux environs de 5h00. Cette attaque qui a fait 20 morts est inaccepatable d’aprés le porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura« Des chiffres toujours difficiles à accepter lorsque nous avons des victimes depuis que nous sommes dans cette situation de guerre »,a-t-il déclare. « Nous avons subi une attaque lâche et barbare, mais les hommes ont résisté avec bravoure face à l’ens quenemi », soutient Maxime Koné, le ministre de la Sécurité.es Pour rappel, le vendredi 12 novembre dernier, une autre attaque avait fait 12 morts.

Burkina Faso : nouvelle attaque terroriste dans le nord

Partagez ceci :

Au Burkina Faso, les incursions terroristes s’intensifient ces dernières semaines. Dans la matinée du dimanche 14 novembre 2020, les assaillants ont déclenché une attaque dans la province du Soum, dans le nord du pays qui a fait 20 décès sont 19 gendarmes et un civil, selon RFI.

Selon les informations, les hommes lourdement armés auraient pris d’assaut un détachement de la gendarmerie dans le nord du pays dans la province du Soum aux environs de 5H 00.

Cette attaque qui a fait 20 morts est « inacceptable » d’après le porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura.

« Des chiffres toujours difficiles à accepter lorsque nous avons des victimes depuis que nous sommes dans cette situation de guerre« ,a-t-il déclaré.

« Nous avons subi une attaque lâche et barbare, mais les hommes ont résisté avec bravoure face à l’ennemi », soutient Maxime Koné, le ministre de la Sécurité, au micro de RFI.

Pour rappel, le vendredi 12 novembre dernier, une autre attaque avait fait 12 morts.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »