Home / A la Une / Tanzanie : 20 personnes meurent en plein culte de guérison, le pasteur activement recherché

Tanzanie : 20 personnes meurent en plein culte de guérison, le pasteur activement recherché

Partagez ceci :

L’information est rapportée par RFI, selon laquelle en Tanzanie, au moins 20 personnes ont perdu la vie, samedi 1er février dans la soirée, dans une bousculade lors d’un rassemblement religieux évangélique dans le nord du pays.

C’est une cérémonie de guérison qui serait à l’origine de ce drame. D’après les premières informations, le prêtre d’une église évangélique aurait versé de l’huile sainte sur le sol.

Selon la croyance de cette église « Lève toi et brille Tanzanie », souligne notre source, cette huile était destinée à guérir des malades.

Le problème c’est que la foule, rassemblée dans cette ville de Moshi, capitale administrative du Kilimandjaro, dans le nord de la Tanzanie, s’est alors précipitée pour toucher cette huile et une bousculade meurtrière s’en est suivie.

Des personnes sont tombées et ont été piétinées. Le bilan de 20 morts reste provisoire puisque qu’il y aurait aussi de nombreux blessés.

Les témoins décrivent une scène d’une grande violence. « Les victimes ont été piétinées sans pitié », dit l’un deux, au micro de RFI. Un autre ajoute que « c’est comme si le prédicateur avait jeté des liasses de dollars et que les gens s’étaient précipités » pour les ramasser.

Depuis, le prédicateur est introuvable, selon la police tanzanienne qui a ouvert une enquête. Ce dimanche matin, renseigne la radio mondiale, à la télévision nationale, le chef de la police tanzanienne, Simon Sirro, expliquait que l’homme est à présent recherché et l’appelait à se présenter pour être interrogé.

Le nombre de pasteurs de l’évangile de la prospérité qui promettent des remèdes-miracles à leurs fidèles augmente, depuis quelques années, dans le pays.

Aujourd’hui, expliquant que « certaines églises créent des problèmes », la police tanzanienne dit vouloir se pencher sur la façon dont ces groupes religieux organisent leurs rassemblements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »