Accueil / A la Une / Cameroun : la Fifa menace de couper le signal de la chaine nationale

Cameroun : la Fifa menace de couper le signal de la chaine nationale

Partagez ceci :

La Fédération Internationale de Football (Fifa) reproche à la chaine de télévision Camerounaise,  la Crtv qui a acquis les droits de retransmission des matchs de la coupe du monde, de se laisser pirater par les autres chaines locales.

La Cameroon Radio Television (Crtv), la chaine nationale camerounaise  a acquis auprès de la Fifa,les droits de retransmission de 28 matchs sur les 64 prévus pour la coupe du monde Qatar 2022. Seulement la Crtv est victime du piratage de  ses images par  certaines chaines de télévision privées locales. Une pratique peu orthodoxe qui n’a pas échappé à la Fifa, qui a tout de suite menacé de couper le signal de la chaine nationale camerounaise, au cas où  elle laisse de nouveau ses ondes à la merci des pirates.  « Ces pratiques irresponsables qui se font en marge des lois et règlements en la matière, ont provoqué une mise en garde de la FIFA qui, à travers ses prestataires, menace de couper le signal au cas où la CRTV ne met pas fin au piratage de son signal par des opérateurs non autorisés », indique  Charles Ndongo,    le patron de la chaine à capitaux publics camerounais.

Même si Charles Ndongo n’a pas nommément cité les chaines qui se livrent à ce jeu,  il n’a pas manqué à son tour de mettre en garde les pirates. « Face à ladite menace, dans l’optique de la sauvegarde de l’engouement suscité par cet événement sportif d’envergure mondiale, le Directeur général de la CRTV prend à témoin l’opinion et indique que les contrevenants s’exposent aux poursuites judiciaires prévues par la réglementation en vigueur », menace le DG de la CRTV.  

Il faut rappeler que lors des grandes compétitions, le piratage des images est la chose la mieux partagée des chaines privées locales. Conscient de cette réalité, le Conseil national de la Communication (CNC), le régulateur des médias au Cameroun avait déjà  sensibilisé en début novembre,  les câblodistributeurs sur le piratage des images des matchs qui pourrait engendrer de potentiels procès. Son président, Joseph Chebonkeng Kalabubse, avait plaidé pour un cessez-le-feu entre opérateurs internationaux et locaux durant le mondial.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »