Accueil / A la Une / Cameroun : Paul Biya autorise un recrutement spécial de 450 enseignants d’universités

Cameroun : Paul Biya autorise un recrutement spécial de 450 enseignants d’universités

Partagez ceci :

Selon la décision du chef de l’Etat Camerounais, ces enseignants seront recrutés pour les années universitaires 2023, 2024 et 2025.

Au Cameroun trois universités viennent d’être crées (Bertoua, Ebolowa et Garoua). Mais elles font encore face à un deficit criards d’enseignants. Pour résoudre le problème,  le président de la République, Paul Biya, vient d’autoriser le recrutement spécial de 450 enseignants pour renforcer les effectifs de ces trois universités. Selon la note du président, ces recrutements concernent les  années universitaires 2023, 2014 et 2025. L’information a été révélée ce mardi 22 novembre 2022 par le poste national de la Cameroon Radio Television (CRTV).

Depuis 2019, recruté près de 2000 enseignants dans les universités d’Etat. La troisième phase de l’opération de recrutement spécial qui a été coordonnée par le ministère de l’Enseignement Supérieur a permis de recruter 573 nouveaux enseignants pour étoffer les effectifs du corps enseignant des universités.. Le recrutement était ouvert aux titulaires du Doctorat PhD âgés de 45 ans  révolus au 1er octobre 2021.

L’enseignement supérieur au Cameroun estimait  le nombre d’étudiants au cours de l’année académique 2016/2017 à 375 397 contre 340 746 en 2015/2016, soit une hausse de 10,2%. Dans les Universités d’Etat, 291 947 étudiants encadrés par 5069 enseignants. « Le ratio d’encadrement (étudiants/enseignant) s’est détérioré de 7 points et s’est situé à 58 contre 56 en 2014/2015 et 48,8 en 2007/2008. L’Université de Yaoundé II présente les ratios les plus élevés avec 71 étudiants pour un enseignant ; suivie de l’université de Douala (70) ; l’université de Dschang (62) ; l’université de Buea (59) ; l’université de Yaoundé I (54) ; l’université de Bamenda (51) ; l’université de Ngaoundéré (48) et l’université de Maroua (29).

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »