Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Cameroun : le ministre de la Santé suspend la vente de produits éclaircissants et reçoit des menaces

Cameroun : le ministre de la Santé suspend la vente de produits éclaircissants et reçoit des menaces

Partagez ceci :

Le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, a signé le 10 août dernier un communiqué interdisant la vente des produits qui éclaircissent la peau, commercialisés par cinq entreprises, dont celle de la députée de l’opposition Nourane Fotsing.

Cette décision, qui n’a pas été accueillie par des hourras, a valu à ce membre du gouvernement des menaces.

Dans une interview à la chaîne de télévision Naja TV, le ministre de la Santé confiait : « Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de coups de fil et de menaces que j’ai reçus depuis que ces communiqués sont sortis ».

« Les gens viennent faire du business pour du business dans un domaine qui n’en a pas besoin. Parce que nous sommes dans la santé publique, il n’est pas défendu de gagner de l’argent, mais nous devons gagner de l’argent en ayant à l’esprit la santé publique comme étant l’objectif », se justifie-t-il. Par ailleurs, le ministre Manaouda Malachie indique que l’importation de ces produits de blanchiment de la peau n’a pas reçu son agrément.

Pour lui, les solutions vendues contenaient des substances nocives pour la santé.

« Ces produits ne sont pas nocifs, il s’agit de boissons de beauté. Aujourd’hui, on a 124 échantillons de ces produits qui sont dans les laboratoires camerounais, dans quelques jours les laboratoires camerounais vont trancher », a réagi le directeur de cabinet de la députée Nourane Fotsing, dont la vente des produits a été interdite.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »