Accueil / A la Une / Sénégal: vive indignation après la mort de 11 bébés dans un incendie dans un hôpital public

Sénégal: vive indignation après la mort de 11 bébés dans un incendie dans un hôpital public

Partagez ceci :

Au Sénégal, c’est l’indignation et la consternation après la mort de 11 bébés dans un incendie à l’hôpital de Tivaouane. Un nouveau drame qui rouvre le débat sur les graves carences du système de santé sénégalais. Le ministère de l’Intérieur a indiqué qu’une enquête a été ouverte.

Selon le ministre de la Santé du Sénégal cité par la presse locale, le sinistre a été causé par un court-circuit dans l’unité néo-natale de l’hôpital Abdoul Aziz Sy Dabakh où se trouvaient les nouveau-nés. L’unité a une capacité de 13 bébés; « Au moment de l’incendie il y en avait 11, que les infirmières n’ont pas pu sauver », a-t-il dit.

Mais à en croire le maire de Tivaouane, Demba Diop, « trois bébés ont été sauvés ». L’incendie a été causé par « un court-circuit et le feu s’est propagé très vite », a dit M. Diop, également député connu sous le nom de Diop Sy.

Le président du Sénégal Macky Sall, qui a fait part de « sa douleur » et de sa « consternation », a immédiatement mis fin aux fonctions du ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, dont la rue réclamait la démission après les drames survenus à Louga le mois dernier – le décès d’Astou Sokhna, femme enceinte de neuf mois – puis à Kaolack – un bébé déclaré mort, puis retrouvé vivant dans un carton, avant de succomber. Il a été remplacé par Marie Khemesse Ngom Ndiaye, jusque-là directrice générale de la Santé publique du Sénégal.

« On a de l’amertume, un chagrin profond « , raconte un proche d’une des victimes à RFI. Le licenciement d’Abdoulaye Diouf Sarr suffit-il à calmer les ardeurs dans un Sénégal où syndicalistes et opposants dénoncent régulièrement la défaillance du système de santé du pays?




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »