Accueil / A la Une / « Les sages-femmes étaient sur Whatsapp quand mes 4 bébés sont morts », des révélations qui font rougir au Sénégal

« Les sages-femmes étaient sur Whatsapp quand mes 4 bébés sont morts », des révélations qui font rougir au Sénégal

Partagez ceci :

Après le scandale du décès d’une femme enceinte au Sénégal au nom de Astou Sokhna, qui continue d’ailleurs de susciter une avalanche de réactions, d’autres révélations fracassantes surgissent sur la toile.

Se remémorant le traumatisme qu’elle avait vécu à l’hôpital de Ziguinchor, une mère de famille identifiée comme Mariama Magui Diémé, revient sur les circonstances de décès de ses quatre enfants.

« Le 24 septembre 2020, mes quatre enfants sont décédés, un à un, à l’hôpital de Ziguinchor. Je n’ai même pas eu droit à un « matsa » pour me consoler. Je suis restée dehors de 9 heures jusqu’à 19 heures, sans assistance. Les deux sages-femmes qui étaient de garde, étaient en pleine connexion sur WhatsApp », a révélé la jeune femme dans Libération.

Mariama Magui Diémé a enfoncé le clou dans les colonnes du journal :

« Au bloc, le même docteur qui m’avait très mal parlé nous a dit qu’il ne pouvait rien faire pour moi parce qu’il doit aller manger ».

Pour finir, elle déclare : « L’un des bébés était mort-né. Les trois autres sont partis, un à un, vers 19 heures sous les yeux impuissants de mon mari ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »