Home / A la Une / Cameroun: près d’une cinquantaine d’opposants arrêtés
Supporters of Maurice Kamto of Renaissance Movement (MRC) react after his news conference at his headquarter in Yaounde, Cameroon October 8, 2018. REUTERS/Zohra Bensemra

Cameroun: près d’une cinquantaine d’opposants arrêtés

Partagez ceci :

Au Cameroun, la journée de dimanche a viré au noire pour les proches de Maurice Kamto. Près d’une cinquantaine d’opposants ont été arrêtés à Bafoussam, chef-lieu de la région de l’ouest.

Maurice Kamto, président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), a appelé dimanche ses partisans à descendre dans la rue pour contester les résultats du 22 octobre dernier, proclamant Paul Biya comme président.

Ne lâchant visiblement pas l’affaire, les partisans de Kamto ont bel et bien répondu à l’appel en faisant massivement le déplacement. Là, près d’une cinquantaine de personnes seraient arrêtés par les forces de sécurité.

« Alors que je prenais des photos et des vidéos, un policier m’est violemment rentré dedans. La quasi-totalité de mes camarades ont été arrêtés et beaucoup sont dans un mauvais état », a déclaré Jean Bonheur Tchouaffa, l’un des responsables du MRC dans la région.

« Tous ceux qui portaient des polos du MRC, même s’ils n’étaient pas dans la manifestation sont aux arrêts », a-t-il ajouté tout en précisant que même après les manifestations, les purges ont continué, rapporte la BBC.

Par: Dermane Nour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »