Home / A la Une / Ces présidents africains qui doivent ‘dégager’, selon Tiken Jah Fakoly

Ces présidents africains qui doivent ‘dégager’, selon Tiken Jah Fakoly

Partagez ceci :

Quand « un troisième mandat » tend à devenir la mode en Afrique, l’artiste Tiken Jah Fakoly se veut un véritable obstacle à tous ces dirigeants qui envisagent « bloquer la nouvelle génération ».

Pas de 3è mandat au Sénégal ou en Afrique, martèle le reggae-man qui explique que cela bloque les nouvelles générations.

Invité dans l’émission le Grand jury de la radio privée la Rfm, l’artiste a prévenu les présidents qui veulent l’entendre qu’il n’est pas question de violer les constitutions de leur pays respectifs.

Si au Sénégal, le mouvement ‘Y en a marre » n’entend jamais laisser passer un 3e mandat de Macky Sall, dans les autres pays également une nouvelle conscience citoyenne s’opposera aux présidents qui veulent briguer un troisième mandat, croit savoir chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly.

« Nous allons nous battre contre les Présidents qui ont décidé de faire un 3e mandat. Nous allons venir au Sénégal pour barrer la route à Macky Sall, s’il se représente pour un 3e mandat« , déclare le chanteur, Tiken Jah Fakoly.

Et de revenir dans son pays :  » dans un État normal, Bédié, Ouattara et Gbagbo ne doivent plus diriger. Ils ont fait leur temps. Ce sont des dirigeants qui appartiennent au passé. Ils ne doivent plus se représenter à une élection présidentielle ».

« Je suis opposé farouchement à un troisième mandat en Afrique, parce que ce n’est pas bon pour l’émergence d’une nouvelle génération de dirigeants« , a conclu Tiken Jah Fakoly.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »