Home / A la Une / Côte d’Ivoire : décès de 3 élèves dans une affaire de ‘congés anticipés de Noël’

Côte d’Ivoire : décès de 3 élèves dans une affaire de ‘congés anticipés de Noël’

Partagez ceci :

En Côte d’ivoire, notamment à Abidjan, la tension est au comble avec le mouvement entamé par les élèves pour des congés anticipés de Noël. Malgré les appels lancés par le préfet d’Abidjan Vincent Toh Bi Irié, ce qui était au départ un petit soulèvement a engendré des victimes.


Pour l’opinion générale, c’est insensé que les enfants ou élèves aient de telles libertés qui ont abouti à ces faits. ‘Oui aux droits des enfants’, toutefois les devoirs ne sont pas à négliger non plus.

Pour des congés anticipés de Noël, en tout, trois élèves ont été tués (à l’arme blanche), 56 autres déferrés, des établissements saccagés et incendiés.

« Toutes ces perturbations injustifiées et injustifiables sont dues au laxisme des autorités. Quand le système éducatif ne fait que défendre les droits des enfants et oublie de leur rappeler leurs devoirs, voilà ce à quoi on peut s’attendre. Les maîtres ont perdus leurs autorités et les enfants règnent en maître dans nos établissements. Daigne le seigneur accueillir ces pauvres innocents dans son royaume », a posté un internaute.

Pour la majorité, il faut que le gouvernement revienne à plus de rigueur dans le système éducatif.

« Il faut ramener la chicote à l’école, les moyennes pondérée au collège, 10/20 comme moyenne pour passer en classe supérieure, assurer une bonne formation des enseignants, faire des contrôles inopinés dans les salles de cours pour voir comment les enseignements sont dispensés.
En somme, il faut remettre de la rigueur dans notre système éducatif et scolaire »
, estiment d’autres.

Les réactions divergent et affluent sur la toile. Pour l’heure le préfet d’Abidjan a annoncé plusieurs mesures ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »