Home / A la Une / Nigeria: écoles coraniques fictives, ces institutions qui piétinent les droits des enfants

Nigeria: écoles coraniques fictives, ces institutions qui piétinent les droits des enfants

Partagez ceci :

Malgré les différentes sensibilisations pour le respect des droits des enfants, nombreux subissent encore le poids de la maltraitance. Au Nigeria, une école coranique a été fermée dans l’État de Katsina pour violences, maltraitance et abus sur mineurs.


En effet, plus de 300 jeunes garçons originaires du Nigeria et du Niger seraient enfermés et retenus par des chaînes portant des traces de coups et victimes d’abus sexuels, selon les témoignages recueillis par la RFI.
En un mois, c’est la deuxième école du genre découverte par la police.

La première école était à Kaduna où les enfants étaient exposés à toutes formes de violences. Les écoles non officielles seraient nombreuses dans le nord du pays.


Des ONG interpellent le gouvernement afin que des mesures adéquates soient prises pour faire respecter les droits de ces enfants.

« Il est de la responsabilité du gouvernement d’assurer la protection des enfants, c’est dans la Constitution. Même si les parents envoient leurs enfants dans ces écoles, le gouvernement a le devoir d’interdire de telles pratiques et de faire respecter leurs droits », souligne Mohammed Sabo Keana, fondateur de l’ONG Almajiri Child Rights Initiative, tel que rapporter par notre source.


Le respect des droits des enfants et des femmes au Nigeria devient de plus en plus inquiétant. Avant la découverte des écoles coraniques, c’était des Babies Factories qui avaient sidéré l’opinion publique. Les Organisations de défenses de droit de l’homme tirent la sonnette d’alarme afin que ces actes ignobles cessent.

PS: photo à la ‘Une’ juste à titre d’illustration

Image associée
Résultat de recherche d'images pour "école coranique au nord du nigeria"
Résultat de recherche d'images pour "école coranique au nord du nigeria"
Traduction »