Home / A la Une / Côte d’Ivoire : selon le gouvernement, les violences électorales 2020 ont fait 85 morts

Côte d’Ivoire : selon le gouvernement, les violences électorales 2020 ont fait 85 morts

Partagez ceci :

Plusieurs dizaines de personnes tuées depuis l’annonce de la candidature au 3ème mandat d’Alassane Ouattara et après l’élection du 31 octobre, des centaines de blessés lors d’affrontements, des dizaines de membres de l’opposition arrêtés et le leader de l’opposition Pascal Affi N’Guessan détenu au secret : devant ce tableau, Amnesty International s’est prononcé ce 16 novembre 2020.

« Nous demandons aux autorités ivoiriennes d’enquêter sur ces violences sanglantes et de traduire les responsables présumés de ces agissements en justice. L’impunité qui règne de longue date en Côte d’Ivoire offre un terreau fertile à ceux qui se livrent à des homicides et bafouent les droits humains sans craindre d’être amenés à rendre des comptes », a déclaré Samira Daoud, directrice pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale à Amnesty International.

« C’est la deuxième fois en 10 ans que des élections en Côte d’Ivoire sont émaillées de violences. Il faut prendre sans délai des mesures afin de protéger la population et faire clairement savoir que ces meurtres ne resteront pas impunis », a-t-elle renchéri.

Par ailleurs, Amnesty International somme les autorités ivoiriennes à « libérer immédiatement et sans condition Pascal Affi N’Guessan et toutes les personnes détenues uniquement pour avoir exercé leurs droits fondamentaux. Enfin, elles doivent s’engager à créer un espace où les citoyen·ne·s peuvent exprimer librement leurs opinions et manifester pacifiquement, sans crainte d’être arrêtés, agressés ou tués ».

D’après le bilan des violences consécutives à la présidentielle du 31 octobre dressé par le gouvernement, il y a eu 85 morts et 484 blessés au total. Des chiffres qui contrastent avec ceux de l’opposition qui a décompté plus de 120 morts.










Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »