Home / A la Une / Côte d’Ivoire: une meilleure protection des femmes relance le débat sur les droits successoraux

Côte d’Ivoire: une meilleure protection des femmes relance le débat sur les droits successoraux

Partagez ceci :

Le gouvernement ivoirien ambitionne de revoir la place accordée à la femme. Les autorités du pays ont adopté le 27 mars dernier, quatre projets de loi visant à renforcer les droits de la femme, souvent lésée dans la succession en cas de décès du conjoint.

L’annonce a été faite par le porte-parole du gouvernement Sidi Tiémoko Touré, rapporte l’AFP.

Les nouvelles dispositions ont embrassé plusieurs aspects. La distance d’âge entre les deux conjoints ainsi que les droits successoraux ont été revus.

Ainsi, certaines pratiques traditionnelles ne seront plus tolérées, notamment, “les arrangements qui font souvent du mal à une femme qui après avoir bâti un foyer avec son mari se retrouve expulsée de sa maison”.

« Conformément aux principes de non-discrimination et de l’égalité homme-femme, il y aura le renforcement de l‘égalité entre l’homme et la femme dans le mariage” avec “la prise en compte effective de l’intérêt supérieur de la famille… le conjoint survivant bénéficie désormais d’une part non négligeable des biens de son conjoint décédé », a déclaré le porte-parole comme rapporté par notre source.

La loi “prévoit également la gestion conjointe des biens du ménage”. Toutes ses dispositions au-delà de la prise en compte des droits de la femme concourraient d’après Sidi Tiémoko Touré, à “une forte avancée dans notre système de la régulation de la famille”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »