Umalis Group
Home / A la Une / Des navires étrangers privilégiés par rapport aux pêcheurs sénégalais ?

Des navires étrangers privilégiés par rapport aux pêcheurs sénégalais ?

Partagez ceci :

Alors que des pêcheurs sénégalais ont vu leurs licences être gelées depuis 2012, l’ONG internationale environnementale Greenpeace est offusquée de voir des licences de pêche industrielle accordées à des navires chinois sans aucune transparence.

Cette situation a d’ailleurs été dénoncé par les acteurs de la pêche et les médias sénégalais. Notons que la polémique sur l’attribution de licences de pêche industrielle au Sénégal ne date pas d’aujourd’hui. Pour rappel, en mai dernier, les organisations de pêcheurs sénégalais dans une lettre adressée au président Macky Sall ont exprimé leur désapprobation par rapport à la demande de licence par 52 bateaux étrangers industriels, en grande majorité chinois.

Alors que le ministère de la Pêche a affirmé que ces licences ont été refusées, il se trouve en fait que quatre licences ont bien été attribuées le 17 avril, dont une à un navire chinois sur cette même liste de 52 bateaux, selon un rapport publié par Greenpeace.

La transparence et la légalité du processus d’attribution des licences est mis en cause par l’ONG internationale qui accusent les navires étrangers de piller les ressources halieutiques sénégalaises au détriment des pêcheurs artisanaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »