Home / Beauté / Diandra Forrest, le mannequin qui entend « normaliser » l’albinisme

Diandra Forrest, le mannequin qui entend « normaliser » l’albinisme

Partagez ceci :

Malgré les critiques, Diandra Forrest a réalisé son rêve le plus cher. Prendre part à une campagne de beauté pour une marque qui célèbre la diversité et la singularité, le jeune mannequin albinos y est arrivé.

Au départ comme la plupart des mannequins, albinos rien de présageait un avenir radieux pour cette afro-américaine de 27 ans.

Diandra Forrest est devenue la première femme albinos au monde à devenir l’égérie d’une marque de beauté, comme le note le site de beauté Refinery29 que cite AfriqueFemme.

« Tellement enthousiaste de vous annoncer que je suis l’un des visages de la nouvelle campagne de Wet & Wild, Breaking Beauty. C’est toujours formidable d’être intégrée à une marque qui célèbre la diversité et qui est fière d’être inclusive vis-à-vis de tous ! Merci à l’équipe de Wet & Wild et à Refinery29 pour leur article« , a posté le mannequin.

La jeune femme croit fortement à l’avenir des femmes noires dans le mannequinat.

« Quand j’ai commencé le mannequinat, il n’y avait qu’une place pour une femme noire dans un défilé de la fashion week. Maintenant, il y a environ deux places pour les filles noires, dans un défilé avec 50 mannequins. Dans certains, il n’y en en a même pas du tout ».

Bien que certains défis aient été relevés, Diandra Forrest n’oublie pas son objectif premier qui est de contribuer à « normaliser la façon dont l’albinisme était représenté« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »