Accueil / Pays / Afrique Centrale / Gabon : malgré les séquelles de son AVC, Ali Bongo candidat à un 3è mandat 

Gabon : malgré les séquelles de son AVC, Ali Bongo candidat à un 3è mandat 

Partagez ceci :

Affirmant être « totalement » remis de son AVC de 2018, le président gabonais Ali Bongo promet qu’il « sera là » pour la présidentielle de 2023, à l’issue de laquelle il dit garantir une victoire franche, nette et indiscutable à son parti.

Il a fait cette déclaration à l’occasion d’un meeting organisé à Libreville pour le 54e anniversaire du Parti démocratique gabonais, le PDG, le parti au pouvoir.

« Chers camarades, 2023 approche à grands pas. Je serais là avec vous. Je serais là avec vous, pour vous. La seule issue sera la victoire, une victoire franche, nette indiscutable« , a-t-il indiqué.

Après une très longue convalescence due à un AVC qui l’a tenu éloigné de long mois de la scène publique, puis limité ses apparitions et des discours parfois péniblement énoncés, Ali Bongo a marché sans la canne qui l’aide d’ordinaire à dompter la raideur de sa jambe droite, puis esquissé un pas de danse sur la scène d’un vaste chapiteau. 

Âgé de 63 ans et en exercice de son 3è mandat, Ali Bongo est arrivé au pouvoir après une élection présidentielle anticipée organisée en août 2009 suite au décès de son père, Omar Bongo qui a dirigé le Gabon durant 41 ans.

Réélu en 2016, Ali Bongo peut se représenter indéfiniment selon la constitution révisée en 2017.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »