Accueil / A la Une / Guinée: La CEDEAO maintient ses sanctions et exige la libération d’Alpha Condé
Alpha-Condé

Guinée: La CEDEAO maintient ses sanctions et exige la libération d’Alpha Condé

Partagez ceci :

Réunie en session extraordinaire à Accra, les chefs d’États et de gouvernements de l’espace CEDEAO ont appelé une nouvelle fois les autorités de la transition guinéenne à libérer le président Alpha Condé.

L’organisation sous-régionale maintient toujours ses sanctions contre la Guinée quelques semaines après le coup d’État qui a renversé Alpha Condé et ceci malgré la mise en place de la transition.

A l’issue de la session extraordinaire tenue à Accra, l’institution a encore exigé la libération sans condition de l’ancien chef d’État, Alpha Condé, retenu par les putschistes depuis le coup d’État du 5 septembre 2021. « La Conférence réaffirme son exigence pour la libération immédiate et sans condition du Président Alpha Condé », peut-on lire dans le communiqué final. La CEDEAO se réjouit notamment de quelques aspects visant à contribuer au retour à la normalité dans le pays.

« On note des derniers développements intervenus en Guinée, notamment l’adoption de la Charte de la Transition, la nomination d’un Premier Ministre civil et la formation du Gouvernement de Transition », a déclaré la CEDEAO qui demande à la transition de fournir un chronogramme détaillé relatif à la tenue des nouvelles élections dans les plus brefs délai. « En vue d’assurer la tenue d’élections, conformément aux décisions issues du Sommet extraordinaire des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO, tenu le 16 septembre 2021 », a insisté l’organisation.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »