Accueil / A la Une / Kenya : rejet du projet de révision constitutionnelle par la Cour d’appel

Kenya : rejet du projet de révision constitutionnelle par la Cour d’appel

Partagez ceci :

La Cour d’Appel du Kenya a entériné ce vendredi le rejet du processus de révision constitutionnelle porté en novembre 2019 par le président Uhuru Kenyatta (photo).

Instauration du régime présidentiel, création d’un poste de Premier ministre, de deux vice-Premier ministre et d’un chef de l’opposition, augmentation du nombre de sièges au Parlement, sont les différents volets de la réforme constitutionnelle initiée par Uhuru Kenyatta.

Baptisée  » Building Bridge Initiative », ce projet de réforme constitutionnelle a été jugé illégal par la Cour d’appel du Kenya.

« Le Président n’a pas le pouvoir, en vertu de la Constitution, d’initier des modifications de la Constitution.Un amendement constitutionnel ne peut être initié que par le Parlement ou par initiative populaire », a déclaré le Président du tribunal Daniel Musinga.

Les 7 juges de la Cour d’appel ont également précisé dans le verdict rendu que Uhuru Kenyatta pourrait faire l’objet de poursuites pénales pour avoir initié ce projet.

Par Henri AKODO




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »