Accueil / A la Une / Présidentielle au Kenya : William Ruto prêt à accepter le verdict de la Cour suprême

Présidentielle au Kenya : William Ruto prêt à accepter le verdict de la Cour suprême

Partagez ceci :

Le président élu du Kenya William Ruto a déclaré qu’il accepterait le verdict de la Cour suprême de ce lundi sur les requêtes contestant sa victoire, même s’il a demandé au pays de prier pour que le président Uhuru Kenyatta assure une transition en douceur. 

Le président Kenyatta avait soutenu Raila Odinga, chef du parti de la coalition Azimio la Umoja One Kenya, lors de la présidentielle du 9 août, les alliés du Dr Ruto contestant l’échec du chef de l’État à féliciter son ancien adjoint à la suite de sa déclaration en tant que président élu.

« Je veux demander aux Kenyans de prier pour que [le président Kenyatta] soit rempli de sagesse et de discernement pour diriger la transition… afin qu’en tant que pays, nous puissions avancer pacifiquement », a déclaré le Dr Ruto à l’école secondaire de Larmudiac dans la circonscription de Njoro, Comté de Nakuru. 

Se disant convaincu que la Cour suprême rendra une décision équitable, William Ruto s’est engagé à « accepter le verdict… pour donner le bon exemple que le Kenya est un pays ancré dans l’État de droit». 

«Je suis sûr que demain (ce lundi, ndlr) notre victoire sera confirmée et bientôt nous nous concentrerons sur la construction de la nation et le respect des engagements que nous avons pris envers notre peuple», a-t-il déclaré.

Pour rappel, le vice-président sortant, William Ruto a été déclaré élu par la commission électorale indépendante (IEBC), avec environ 233.000 voix d’avance (50,49% contre 48,85%) sur Raila Odinga, figure historique de l’opposition soutenue cette année par le président sortant Uhuru Kenyatta et son parti Jubilee.

Ce lundi donc, la Cour suprême rendra son arrêt sur le recours au sujet de l’élection présidentielle. 

Les périodes électorales au Kenya ont à plusieurs reprises été sources de violences. Les plus meurtrières, en 2007, ont fait plus de 1.100 morts et des centaines de milliers de déplacés. 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »